Présentation

Filiatus est un logiciel de traitement et de visualisation de données généalogiques. Ces données doivent donc être préalablement enregistrées dans un logiciel spécialisé (Heredis, Généatique, Parentèle, PAF, etc.). Seules sont visibles les données importées par le module Gedcom de Filiatus. Si vous ne disposez pas de logiciel de généalogie qui permette d’exporter vos données par l’intermédiaire de ce dispositif, nous vous recommandons vivement de télécharger le logiciel (gratuit) PAF 4, qui offre toutes les options d’utilisation optimale de Filiatus. Une fois les données importées, et après quelques éventuels paramétrages, le programme affiche, par l’entremise de votre traitement de texte préféré (Word et ses macro-commandes étant vivement recommandé), la descendance ou ascendance rédigée du personnage de votre choix. La présentation et la rédaction de cette biographie est particulièrement soignée, dans le style des dictionnaires de généalogie d’autrefois (Père Anselme, Dictionnaire de la noblesse), ou bien sous forme d’article de revue généalogique. Mais on peut tout simplement archiver ses données généalogiques sous forme de classeur ou de livre, afin de les présenter, d’une manière conviviale et compréhensible, à son entourage, même néophyte sur le sujet.

 

Pour commander le logiciel:  Filiatus classiq ici

Filiatus Pro ici

 

2. Licence

Ce logiciel est la propriété de Michel Démorest. Il a été conçu avec la collaboration de Pierre Le Clercq, vice-président de la Société généalogique de l’Yonne (voir Présentation).  Un numéro de licence personnalisé est attribué à tout acheteur du produit. Une possibilité de télécharger et de découvrir gratuitement le logiciel est proposée sur le site Filiatus.com. Il n’existe pas, pour l’instant, de vente avec un support CD-Rom. Les deux auteurs de Filiatus vous souhaitent de bons moments de divertissement avec le produit et remercient chaleureusement leurs acheteurs.

 

3. Installation

Vous venez de prendre possession de Filiatus avec son installeur. Cliquez sur  ‘Setup.exe’ et répondez à toutes les questions qui vous sont posées.

Une fois le logiciel installé, cliquez dans ‘démarrer’ > ‘Tous les programmes’> ‘Filiatus’. Pour finir, cliquez sur l’icône du programme.

 

4. Mot de passe

Remplissez les cases ‘Nom d’utilisateur’ et ‘Mot de passe’ avec les informations qui vous ont été communiquées lors de votre achat. Le cas échéant cliquez sur le bouton ‘Découverte’. Un dossier d’exemple, très complet, est fourni gratuitement au téléchargement.

 

 

 

Toutefois, il est vivement recommandé à tous les nouveaux utilisateurs, acheteurs ou non, de prendre connaissance de ce fichier d’exemple en procédant comme suit :

 

Cliquez sur le bouton ‘OK’ ou ‘Découverte’. Une fenêtre de présentation du logiciel s’ouvre à chaque démarrage. Si vous ne voulez plus la voir apparaître systématiquement, cochez la case, en haut de l’écran, ‘Ne plus afficher au démarrage’. Cette page reste toutefois accessible à tout moment en cliquant dans le menu sur ‘ ?’ > ‘Présentation du logiciel’. Une fois la page parcourue,  cliquez sur le bouton de fermeture, en haut à droite de la fenêtre.

 

 

 

 

Un écran d’accueil vous propose alors, soit d’ouvrir un fichier ‘Filiatus’ (extension *.fts), soit d’ouvrir un fichier Gedcom. Cette dernière touche est verrouillée en version ‘Découverte’. Cliquez sur ‘Ouvrir un fichier Filiatus’ :

 

 

 

Une boîte de dialogue s’ouvre. Cliquez sur ‘filiatus’, puis sur l’unique fichier, ‘filiatus’ (filiatus.fts, pour les ordinateurs qui gèrent les extensions).

 

 

 

L’écran suivant s’affiche :

 

 

 

Dans les cases de saisie de l’identité, tapez : ‘etienne lignon’ :

 

 

 

Sélectionnez le personnage de la 4ème ligne, ‘LIGNON Etienne, M, ~1565, 12 08 1623’. Le nom de ses parents et de ses épouses s’affichent dans le cadre, sous la grille :

 

 

 

5. De-cujus et VIP

Enregistrez ce personnage comme de-cujus, c’est-à-dire qu’il vous faut cliquer sur le nom du personnage axial pour le mettre en surbrillance ...

 

 

... puis, avec le clic droit, de faire glisser la figurine ...

 

... jusqu’à l’icône représentant un flambeau dans une couronne de laurier, comme le montre la flèche rouge dans l’écran ci-dessous :

 

 

 

Vous pouvez éventuellement effectuer la même manipulation avec un autre personnage et le glisser sur l’icône ‘VIP’ (very important person), afin de mémoriser un personnage célèbre de votre généalogie. Tout individu lié de près ou de loin à ce VIP sera alors mentionné dans la monographie finale.

 

Quand ces paramétrages sont achevés, cliquez sur le bouton de validation.

 

 

Un double-clic dans la grille produit le même effet.

 

 

Après avoir pris connaissance des informations sur le personnage ou, par un clic sur ‘ ?’, dans le menu, être allé sur le site Internet de Filiatus (pour acheter le produit ?) ...

 

 

 

... cliquez sur l’icône de Filiatus (en bas, à droite de l’écran), afin de réaliser la biographie familiale (monographie) d’Etienne Lignon :

 

 

 

6. Les monographies

Un nouvel écran s’affiche. Si le premier écran pouvait s’apparenter à un tableau de bord, ici nous pourrions dire que nous sommes dans la ‘salle des machines’ du logiciel :

 

 

 

Prenez-en connaissance, notez le nombre de possibilités de rédaction proposées par le programme (plus de 500 avec les ascendances !). Pour un premier essai, il serait conseillé de ne pas modifier les paramétrages. Cliquez enfin sur le bouton ‘Descendance par les hommes’. C’est la monographie la plus fréquemment utilisée.

 

 

 

La barre de progression s’active ...

 

 

 

... tandis que les cases d’options se remplissent ...

 

 

 

...et que s’anime le cadre d’avancement du traitement des branches.

 

 

 

Après un rapide départ, la barre de progression ralentit, les générations devenant en principe plus denses en fin de généalogie. Patientez encore un peu avant que votre traitement de texte ne s’ouvre enfin ...

                                                                                         

 

 

 

Il ne vous reste plus qu’à lire votre oeuvre ou à la réécrire dans un autre style ou à un autre temps. Voir en fin de manuel un exemple de monographie.

 

 

7. L’import Gedcom

Pour les détenteurs de la licence de Filiatus, c’est-à-dire ceux qui ont acheté le produit, un import Gedcom est proposé.

 

 

 

Cliquez sur le bouton ‘Importer un fichier Gedcom’, puis dans la fenêtre d’ouverture de sélectionner le fichier Gedcom de votre choix. Pour notre démonstration, nous avons choisi ‘filiatus.ged’, le dossier qui nous a permi de créer le fichier de démonstration.

 

 

 

 

Une fois le fichier sélectionné, après quelques secondes d’attente (le temps au programme de lire et de trier TOUTES les localités du fichier), la fenêtre suivante apparaît :

 

 

 

Indiquez sous chacune des listes la nature du lieu correspondant au lieu mentionné puis pressez le bouton ‘Importer’ pour lancer l’importation.

 

 

Une fois le fichier importé, l’écran d’accueil s’affiche tel que nous l’avons précédemment décrit. Il ne vous reste plus qu’à définir le de-cujus et le VIP.

 

Parmi les nombreuses fonctionnalités de Filiatus, nous pouvons citer :

 

 

8. Insertion d’un portrait ou d’un blason

Chaque personnage du fichier peut s’accompagner de son portrait ou de son blason. Seule l’image du personnage axial (de-cujus temporaire) sera transférée dans la biographie. Pour insérer une image, double-cliquez dans la case située dans le haut, au milieu de l’écran.

 

 

 

Sélectionnez l’image que vous aurez préalablement intégrée au dossier ‘Images’, du répertoire courant (répertoire dans lequel se situe Filiatus).

 

 

 

L’image s’intègre aussitôt dans le cadre réservé à cet effet.

 

 

 

 

9. Les listes déroulantes

Chacune des 3 listes déroulantes offre une possibilité de date ‘miroir’ de l’originale. La liste ‘Naissance’ propose le ‘Baptême’ ; le ‘Mariage religieux’ propose le ‘Mariage civil’ et le ‘Décès’ propose ‘L’inhumation’.

 

 

Il existe d’autres listes déroulantes, telles que ‘Sexe ‘, ‘Préfixe’, ‘Suffixe’, ‘Titres’, ‘Profession’, ‘Nationalité’, ‘Signature’ et ‘Religion’. Elles sont pilotées par les informations issues du fichier Gedcom que vous venez d’importer. Elles seront également reprises dans la monographie finale et incluses, judicieusement, dans le corps du texte ou en notes de bas de page.

 

10. La navigation

Pour passer d’un personnage à un autre, il existe 3 manières :

1. Soit en utilisant la grille et en faisant défiler les personnages à l’aide de l’ascenseur situé sur la droite :

 

 

2. Soit en saisissant les nom et prénoms d’un personnage donné dans les cases de saisie en haut à droite de la fenêtre :

 

 

3. Soit en double-cliquant dans une des listes ou cases de l’arbre figurant sur la partie gauche de l’écran :

 

 

 

 

11. Exemple de monographie

 

 

La descendance complète de :

Etienne LIGNON

(~1565 - 1623)

 

Marchand

 

par Michel DEMOREST

 

 

 

 

 

 

 

FILIATUS

2005


 

LIGNON, famille originaire de Sens, dans l'actuel département de l'Yonne. Leur généalogie s'étend sur vingt générations dans laquelle on dénombre 29 personnages répartis en 21 hommes et 8 femmes. Un enfant est né avant le mariage et 2, bien que légitimes, ont été conçus avant les noces de leurs parents. Les jours les plus propices aux naissances étaient le mardi, le jeudi et le mercredi. Les baptêmes étaient administrés le plus souvent le mercredi, le mardi et le vendredi. Les mariages quant à eux étaient célébrés les mercredi, mardi et samedi, et les décès les plus nombreux le lundi, le vendredi et le jeudi. Les unions révèlent une seule endogamie. Un personnage important est relié à cette famille ; il a pour identité Jeanne DELACOUR et est cité à 2 reprises. Les familles alliées et les lieux de résidence des LIGNON sont reportés en fin de document.

 


 

I - Maître Etienne LIGNON. Marchand. Né vers 1565 en un lieu indéterminé. Ses parents ne sont pas connus. Décédé à Sens le samedi 12 août 1623, il a été enseveli à St-Hilaire de Sens le lendemain[1]. Il s'est marié en premières noces le dimanche 15 septembre 1594 en l'église de St-Hilaire de Sens[2], après avoir conclu un contrat de mariage, le jeudi 12 septembre 1594, chez un notaire de Malay-le-Vicomte[3], avec [4]Jeanne DELACOUR, née vers 1572, décédée le lundi 15 avril 1602. Il a laissé de cette union cinq enfants, Jacques, Etienne, Catherine, Pierre et Jeanne LIGNON qui suivent. Il s'est marié en deuxièmes noces le jeudi 7 janvier 1604 en l'église de Ste-Croix de Sens[5], après avoir conclu un contrat de mariage, le mercredi 6 janvier 1604, chez un notaire de Sens[6] avec Louise CORDELIER, née en 1577, décédée le lundi 26 mars 1612 à 35 ans. Naquirent de cette union quatre enfants, Jacques, Alexandre, Marie Anne et Edme Charles LIGNON qui suivent. Il s'est marié en troisièmes et dernières noces le mardi 28 avril 1615 en l'église de Notre-Dame de Villeneuve-le-Roi[7], après avoir conclu un contrat de mariage, le lundi 27 avril 1615, chez un notaire de Villeneuve-le-Roi[8] avec Marguerite HARDY, née en 1587, décédée le lundi 9 mai 1678 à 91 ans. Pas de postérité connue.

 

1° Jacques LIGNON. Né à Sens le mardi 12 août 1595, il a été baptisé à St-Hilaire de Sens le jour suivant[9]. Trépassé à Sens le vendredi 23 décembre 1597[10].

 

2° Honorable homme Etienne LIGNON. Qui suit.

 

3° Catherine LIGNON. Auteur de la branche des LIGNON-LONGBOIS.

 

4° Messire Pierre LIGNON. Prêtre, curé de Vaux-sur-Lunain (1626-1632), puis de Soucy (1632-1657). Né à Sens le dimanche 21 mai 1600, il a été porté sur les fonts baptismaux à St-Hilaire de Sens le vendredi 19 mai de la même année[11]. Mort à Soucy le dimanche 27 mai 1657, il a été inhumé le surlendemain au même endroit[12]. Plusieurs événements ont jalonné sa vie, notamment :

 

-. 15 04 1602 : sa mère décède quand il a 1 an.

 

-. 12 08 1623 : son père décède quand il a 23 ans.

 

-. 19 08 1619 à Sens : alors qu`il est encore clerc tonsuré et étudiant au grand séminaire de Sens, son père lui fait don de plusieurs pièces de terre sises au finage de St-Clément, afin de lui assurer un revenu et ainsi "soutenir les pieuses intentions de so n fils, qui sont d`embrasser la carrière ecclésiastique et d`entrer dans les saints ordres avec l`aide de Dieu"[13].

 

-. 1637 : sa paroisse fut en partie mise à sac par une compagnie de soldats irlandais de passage.

 

-. On ne connaît rien de plus sur cette personne[14].

 

5° Jeanne LIGNON. Née à Sens le vendredi 12 avril 1602[15]. Morte à Sens le samedi 13 avril 1602[16].

 

6° Jacques LIGNON. Auteur de la branche des LIGNON-ROUSSET.

 

7° Alexandre LIGNON. Auteur de la branche des LIGNON-HUOT.

 

8° Marie Anne LIGNON. Mise au monde à Sens le mardi 9 septembre 1608[17]. Morte à Clamecy le vendredi 16 février 1640, elle a été inhumée le lendemain au même lieu[18]. Elle s'est mariée entre 1631 et 1633, avec Pierre GIBERT, marchand voiturier par eau, sans âge précis. Sans postérité connue.

 

9° Edme Charles LIGNON. Prêtre, curé de St-Valérien. Né à Sens le jeudi 11 août 1611[19]. Mort à St-Valérien le lundi 25 mars 1675[20] [21]. Plusieurs événements ont jalonné sa vie, notamment :

 

-. 12 08 1623 : son père décède quand il a 12 ans.

 

-. 10 07 1622 : son père passe un contrat avec Claude TREBUCHET, maître ès-arts demeurant à Sens, "pour lui apprendre à lire et écrire le latin, et le rendre capable d`entrer en la cinquiesme classe des Révérends Pères Jésuites" moyennant le paie ment d`une somme de 23 livres[22].

 

-. On ne connaît rien de plus sur cette personne.

 

II - Honorable homme Etienne LIGNON. Marchand, procureur au bailliage et siège présidial de Sens. Né à Sens le mardi 1er mars 1597, il a été baptisé à St-Hilaire de Sens un jour plus tard[23]. Fils de Maître Etienne LIGNON, marchand, et de Jeanne DELACOUR. Décédé à Sens le jeudi 13 octobre 1672, il a été inhumé le lendemain au même lieu[24]. Il s'est marié le dimanche 13 novembre 1622 en l'église de Ste-Croix de Sens[25], après avoir établi un contrat de mariage, le vendredi 11 novembre 1622, chez un notaire de Sens[26] avec Marie Anne MERCIER, née en 1599, décédée le vendredi 6 octobre 1623 à 24 ans. Naquirent de cette union trois enfants, Joseph, Louis Edme et Marguerite Louise LIGNON qui suivent.

 

1° Maître Joseph LIGNON. Qui suit.

 

2° Honorable homme Louis Edme LIGNON. Procureur au bailliage et siège présidial de Sens. Né à Sens le samedi 25 juillet 1626[27]. Mort à Sens le jeudi 14 décembre 1690[28].

 

3° Marguerite Louise LIGNON. Née à Sens le jeudi 17 mai 1629[29]. Morte à Sens le dimanche 5 septembre 1683[30].

 

III - Maître Joseph LIGNON. Marchand apothicaire. Mis au monde à Sens le mardi 12 mars 1624[31]. Fils d'Honorable homme Etienne LIGNON, marchand, procureur au bailliage et siège présidial de Sens, et de Marie Anne MERCIER. Décédé à Sens le dimanche 21 avril 1709[32]. Il s'est marié le vendredi 23 octobre 1654 en l'église de Thorigny-sur-Oreuse[33] avec Françoise TONNELIER, née en 1629, décédée après le samedi 12 mai 1696. Ils eurent sept enfants, Etienne, Isabelle, Mathurine, Simon, François, Pierrette et Louis Jacques LIGNON qui suivent.

 

1° Etienne LIGNON. Qui suit.

 

2° Isabelle LIGNON. Née à Sens le mercredi 3 janvier 1657. Morte à Sens le jeudi 20 août 1682. Plusieurs événements ont jalonné sa vie, notamment :

 

-. 02 08 1679 : elle porte plainte auprès du bailli de Sens contre Edme LONGUET, sergent royal audit bailliage, "des oeuvres duquel elle affirme être grosse". Il ne semble pas que cette plainte ait été confirmée, peut-être en raison d`un arrangement fi nancier entre les parties, et l`enfant qui naîtra quelques mois plus tard sera dit "de père non dénommé"[34].

 

-. Elle s'est mariée avec une personne dont on ignore le nom. Ils ont eu :

 

a) Edme LIGNON. Né à Sens le dimanche 3 février 1680, il a été baptisé à St-Cartault de Sens un jour plus tard.

 

3° Mathurine LIGNON. Née à Sens le mercredi 27 novembre 1658. Décédée à Rosoy le mercredi 14 septembre 1712. Elle s'est mariée le jeudi 11 juin 1676 en l'église de Sens[35] avec son cousin issu de germain paternel, arrière-petit-fils de Jeanne DELACOUR[36], Charles Constant LONGBOIS, procureur fiscal de Rosoy (1677-1685), lieutenant en la justice de Rosoy (1685-1703), né le mardi 8 janvier 1652 à Villeneuve-le-Roi, décédé le vendredi 20 juillet 1703 à 51 ans à Rosoy, fils de Nicolas LONGBOIS, greffier en la justice de Villeneuve-le-Roi et de Marthe SOLAS. Pas de postérité connue.

 

4° Maître Simon LIGNON. Maître chirurgien. Venu au monde à Sens le samedi 18 juin 1661. Décédé à Soucy le vendredi 26 novembre 1728[37]. Plusieurs événements ont jalonné sa vie, notamment :

 

-. 21 04 1709 : son père décède quand il a 47 ans.

 

-. 23 09 1678 : son père le place chez maître Jacques ROGELIN, maître chirurgien juré royal et de l`hôpital de Sens, "pour y apprendre l`art de la chirurgie durant deux ans et six mois à compter du premier octobre prochain" moyennant le paiement d`une somme de 200 livres.

 

-. Il s'est marié le samedi 23 janvier 1683 en l'église de Notre-Dame de Villeneuve-le-Roi[38], après avoir fait rédiger un contrat de mariage, le samedi 23 janvier 1683, chez un notaire de Villeneuve-le-Roi[39] avec Marie Anne MOREAU, née le mercredi 25 juillet 1663 à Villeneuve-le-Roi, décédée le jeudi 11 février 1751 à 87 ans à Sens, fille de Jehan MOREAU, maître chirurgien et de Véronique LEMOINE. Sans postérité connue.

 

5° François LIGNON. Maître chirurgien. Né à Sens le vendredi 13 avril 1663[40]. Décédé à Chéroy le dimanche 29 janvier 1719[41].

 

6° Pierrette LIGNON. Née à Sens le mercredi 12 août 1665[42]. Morte à Villeneuve-le-Roi le vendredi 8 mars 1737[43]. Elle s'est mariée le samedi 23 janvier 1683 en l'église de Villeneuve-le-Roi[44], après avoir établi un contrat de mariage, le samedi 23 janvier 1683, chez un notaire de Villeneuve-le-Roi[45] avec Jean Baptiste MOREAU, procureur au bailliage de Villeneuve-le-Roi, décédé le dimanche 1er mai 1712 à Villeneuve-le-Roi, fils de Jehan MOREAU, maître chirurgien et de Véronique LEMOINE. On ne lui connaît pas de postérité.

 

7° Louis Jacques LIGNON. Maître perruquier. Né à Sens le jeudi 6 décembre 1668. Mort à Sens le samedi 12 mars 1712. Il s'est marié le samedi 12 mai 1696 en l'église de Chéroy[46] avec Françoise LEGRAND, née en 1672 à Chéroy, décédée le jeudi 28 mars 1743 à 71 ans à Sens. Il eut de son union :

 

a) Catherine LIGNON. Née à Sens le mardi 17 mai 1712. Morte à Sens le dimanche 29 mai 1774. Elle s'est mariée le vendredi 26 novembre 1728 en l'église de Sens avec Christophe LIGNON, marchand bonnetier, né le mardi 7 avril 1705 à Sens, décédé le samedi 9 août 1783 à 78 ans à Sens, fils d'Edme LIGNON, marchand et d'Etiennette LIGNON. Descendance non connue.

 

IV - Etienne LIGNON. Marchand apothicaire. Né à Sens le jeudi 5 août 1655[47]. Fils de Maître Joseph LIGNON, marchand apothicaire, et de Françoise TONNELIER. Mort à Joigny le mercredi 23 juillet 1732[48]. Il s'est marié avec Anne DUPUIS, née en 1655, décédée le lundi 23 juin 1698 à 43 ans. Il a laissé de cette union Edme LIGNON qui suit.

 

1° Edme LIGNON. Marchand. Né à Sens le vendredi 30 avril 1677. Décédé à Sens le lundi 12 février 1742. Il s'est marié le mercredi 17 octobre 1714 en l'église de Sens avec Etiennette LIGNON, née le mardi 5 août 1687 à Sens, décédée le mercredi 12 octobre 1763 à 76 ans à Sens, fille de Louis LIGNON, joueur d`instrument et de Louise BERTHIER. Ils ont eu :

 

a) Laurence LIGNON dite Soeur Thérèse de la Miséricorde. Religieuse Ursuline. Née à Sens le dimanche 11 mars 1703. Décédée à Sens le mardi 1er juin 1779[49].

 

b) Matthieu LIGNON. Né à Sens le mardi 7 avril 1705. Mort à Sens le samedi 10 avril 1717[50].

 

c) Christophe LIGNON. Marchand bonnetier. Né à Sens le mardi 7 avril 1705. Trépassé à Sens le samedi 9 août 1783. Il s'est marié le vendredi 26 novembre 1728 en l'église de Sens avec Catherine LIGNON, née le mardi 17 mai 1712 à Sens, décédée le dimanche 29 mai 1774 à 62 ans à Sens, fille de Louis Jacques LIGNON, maître perruquier et de Françoise LEGRAND. Sans postérité connue.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

BRANCHE DES LIGNON-LONGBOIS

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

II - Catherine LIGNON. Née à Sens le mardi 7 mars 1598, elle a été baptisée à St-Hilaire de Sens le jour même[51]. Fille de Maître Etienne LIGNON, marchand, et de Jeanne DELACOUR. Trépassée à Villeneuve-le-Roi le lundi 6 février 1684[52]. Elle s'est mariée le mercredi 12 juillet 1623 en l'église de Ste-Croix de Sens[53], après avoir conclu un contrat de mariage, le lundi 10 juillet 1623, chez un notaire de Sens[54] avec Edme LONGBOIS, marchand, né en 1593, décédé le jeudi 14 octobre 1660 à 67 ans. Elle eut de son union deux enfants, Edme et Nicolas LONGBOIS qui suivent.

 

1° Edme LONGBOIS. Notaire (1652-1679), conseiller du roi, grenetier au grenier à sel de Villeneuve-le-Roi (1666-1677). Né à Villeneuve-le-Roi le jeudi 6 mars 1625. Mort à Villeneuve-le-Roi le vendredi 6 octobre 1679, il a été enseveli à Notre-Dame de Villeneuve-le-Roi dès le jour suivant[55]. Plusieurs événements ont jalonné sa vie, notamment :

 

-. 14 10 1660 : son père décède quand il a 35 ans.

 

-. 24 07 1677 à Villeneuve-le-Roi : il vend à son fils, Philippe, moyennant la somme de 4. 000 livres, l`office de conseiller du roi, grenetier au grenier à sel de Villeneuve-le-Roi, qu`il détenait depuis 1666.

 

-. Il s'est marié le mardi 26 septembre 1651 en l'église de Notre-Dame de Villeneuve-le-Roi[56], après avoir conclu un contrat de mariage, le mardi 26 septembre 1651, chez un notaire de Villeneuve-le-Roi[57] avec Geneviève HUNOT, dont l'âge n'est pas déterminé. Il en a eu :

 

a) Philippe LONGBOIS. Conseiller du roi, grenetier au grenier à sel de Villeneuve-le-Roi (1677-1705). Décédé à Villeneuve-le-Roi le mardi 14 avril 1705[58]. Plusieurs événements ont jalonné sa vie, notamment :-. 24 07 1677 : il acquiert de son père l`office de conseiller du roi, grenetier au grenier à sel de Villeneuve-le-Roi, moyennant la somme de 4. 000 livres[59]-. On ne connaît rien de plus sur cette personne.

 

2° Nicolas LONGBOIS. Greffier en la justice de Villeneuve-le-Roi. Mis au monde à Villeneuve-le-Roi le jeudi 13 décembre 1629. Mort à Villeneuve-le-Roi le jeudi 25 mai 1690. Il s'est marié avec Marthe SOLAS, née en 1636, décédée après 1678. De cette alliance naquit :

 

a) Charles Constant LONGBOIS. Procureur fiscal de Rosoy (1677-1685), lieutenant en la justice de Rosoy (1685-1703). Venu au monde à Villeneuve-le-Roi le mardi 8 janvier 1652. Décédé à Rosoy le vendredi 20 juillet 1703. Il s'est marié le jeudi 11 juin 1676 en l'église de Sens[60] avec sa cousine du 2e au 3e degré paternel, arrière-petit-fille de Jeanne DELACOUR[61], Mathurine LIGNON, née le mercredi 27 novembre 1658 à Sens, décédée le mercredi 14 septembre 1712 à 53 ans à Rosoy, fille de Maître Joseph LIGNON, marchand apothicaire et de Françoise TONNELIER. On ne lui connaît pas de postérité.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

BRANCHE DES LIGNON-ROUSSET

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

II - Jacques LIGNON. Marchand apothicaire. Né à Sens le lundi 30 août 1604, il a été porté au baptême à St-Hilaire de Sens le mercredi 1er septembre de la même année[62]. Fils de Maître Etienne LIGNON, marchand, et de Louise CORDELIER, conçu deux mois avant le mariage de ses parents. Décédé à Sens le mardi 26 avril 1644[63]. Il s'est marié le mardi 21 novembre 1628 en l'église de Ste-Croix de Sens[64] avec Barbe ROUSSET, née en 1605, décédée le vendredi 5 janvier 1635 à 30 ans. Il eut de sa conjointe trois enfants, Pierre, Etienne et Etienne LIGNON qui suivent.

 

1° Pierre LIGNON. Marchand apothicaire. Né à Sens le lundi 3 septembre 1629[65]. Décédé à Sens le mardi 14 mars 1713[66]. Plusieurs événements ont jalonné sa vie, notamment :

 

-. 26 04 1644 : son père décède quand il a 14 ans.

 

-. 19 06 1645 : son oncle, Etienne LIGNON, marchand à Sens, le place chez maître Jean PRESSUROT, maître apothicaire à Sens, "pour y apprendre la farmacie durant deux ans et demi à compter du vingt deux juin prochain" moyennant le paiement d`une somme de 225 livres[67].

 

-. Il s'est marié le mercredi 11 janvier 1656 en l'église de Sens[68] avec Clotilde VERON, née en 1633, décédée le lundi 28 février 1701 à 68 ans. Il en a eu :

 

a) Thomas LIGNON. Médecin. Né à Sens le lundi 13 novembre 1656[69]. Trépassé à Sens le mercredi 26 février 1687[70]. Il s'est marié le mercredi 13 juin 1685 en l'église de Sens[71] avec sa cousine du 2e au 3e degré maternel, Agathe LIGNON, née le jeudi 26 juin 1664 à St-Clément, décédée le mercredi 14 mars 1759 à 94 ans à Sens, fille de Denis LIGNON, laboureur et de Catherine AUBERT. Sans postérité connue.

 

b) Clément LIGNON. Maître apothicaire. Né à Sens le vendredi 22 août 1659[72]. Décédé à Montereau le vendredi 7 janvier 1718. Il s'est marié le mercredi 13 novembre 1686 en l'église de Montereau avec Hélène BOURCIER, née le vendredi 16 février 1663 à Montereau, décédée le vendredi 5 août 1712 à 49 ans à Montereau. Pas de postérité connue.

 

2° Etienne LIGNON. Mis au monde à Sens le dimanche 4 mai 1631. Mort à Sens le lundi 12 mai 1631.

 

3° Etienne LIGNON. Qui suit.

 

III - Etienne LIGNON. Marchand apothicaire. Né à Sens le samedi 16 juillet 1633[73]. Fils de Jacques LIGNON, marchand apothicaire, et de Barbe ROUSSET. Mort à Sens le lundi 19 mars 1691. Il s'est marié le mercredi 28 février 1657 en l'église de Sens avec Lucie CHARDON, née en 1636, décédée le vendredi 7 novembre 1687 à 51 ans. Ils ont eu Louis LIGNON qui suit.

 

IV - Louis LIGNON. Joueur d`instrument. Mis au monde à Sens le mercredi 22 mai 1658[74]. Fils d'Etienne LIGNON, marchand apothicaire, et de Lucie CHARDON. Décédé après 1697 en un lieu inconnu. Plusieurs événements ont jalonné sa vie, notamment :

 

-. 08 02 1673 à Sens : son père le place chez Louis BERTHIER, maître joueur d`instruments demeurant à Sens, qui lui enseignera "l`art de joueur d`instruments pendant deux ans à compter du jour de Carême prochain".

 

-. Il s'est marié le mardi 31 mars 1682 en l'église de Sens avec Louise BERTHIER, née en 1659, décédée le jeudi 9 juin 1740 à 81 ans, fille de Louis BERTHIER, joueur d`instrument et de Reine MARIE. Ils ont eu Etiennette LIGNON qui suit.

 

1° Etiennette LIGNON. Née à Sens le mardi 5 août 1687. Morte à Sens le mercredi 12 octobre 1763. Elle s'est mariée le mercredi 17 octobre 1714 en l'église de Sens avec Edme LIGNON, marchand, né le vendredi 30 avril 1677 à Sens, décédé le lundi 12 février 1742 à 64 ans à Sens, fils d'Etienne LIGNON, marchand apothicaire et d'Anne DUPUIS. Ils eurent :

 

a) Laurence LIGNON dite Soeur Thérèse de la Miséricorde. Religieuse Ursuline. Née à Sens le dimanche 11 mars 1703. Morte à Sens le mardi 1er juin 1779[75].

 

b) Matthieu LIGNON. Né à Sens le mardi 7 avril 1705. Décédé à Sens le samedi 10 avril 1717[76].

 

c) Christophe LIGNON. Marchand bonnetier. Né à Sens le mardi 7 avril 1705. Décédé à Sens le samedi 9 août 1783. Il s'est marié le vendredi 26 novembre 1728 en l'église de Sens avec Catherine LIGNON, née le mardi 17 mai 1712 à Sens, décédée le dimanche 29 mai 1774 à 62 ans à Sens, fille de Louis Jacques LIGNON, maître perruquier et de Françoise LEGRAND. Il ne semble pas avoir eu de postérité.

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

BRANCHE DES LIGNON-HUOT

 

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

 

II - Alexandre LIGNON. Marchand, prévôt de St-Clément (1658-1677). Né à Sens le mardi 14 février 1606[77]. Fils de Maître Etienne LIGNON, marchand, et de Louise CORDELIER. Mort à St-Clément le vendredi 2 octobre 1682, il a été enterré le lendemain au même lieu[78]. Il s'est marié le jeudi 19 août 1632 en l'église de St-Pierre de Courtenay[79] avec Charlotte HUOT, née en 1606, décédée le lundi 23 mars 1643 à 37 ans, fille de Jean HUOT, prévôt de Courtenay (1610-1625). Il eut de son union deux enfants, Denis et Barthélemy LIGNON qui suivent[80].

 

1° Denis LIGNON. Laboureur. Né à Courtenay le vendredi 13 août 1632, il a été tenu sur les fonts baptismaux à St-Pierre de Courtenay dès le lendemain. Décédé à St-Clément le mercredi 13 janvier 1706. Il s'est marié le lundi 6 novembre 1662 en l'église de Sens avec Catherine AUBERT, née en 1640, décédée le samedi 17 décembre 1707 à 67 ans. Il en a eu :

 

a) Agathe LIGNON. Née à St-Clément le jeudi 26 juin 1664[81]. Décédée à Sens le mercredi 14 mars 1759[82]. Elle s'est mariée le mercredi 13 juin 1685 en l'église de Sens[83] avec son cousin du 2e au 3e degré paternel, Thomas LIGNON, médecin, né le lundi 13 novembre 1656 à Sens, décédé le mercredi 26 février 1687 à 30 ans à Sens, fils de Pierre LIGNON, marchand apothicaire et de Clotilde VERON. On ne lui connaît pas de postérité.

 

2° Maître Barthélemy LIGNON. Marchand drapier. Baptisé le mercredi 4 janvier 1634 à St-Clément. Décédé à Troyes le mardi 21 avril 1705, il a été inhumé à St-Jean de Troyes un jour plus tard. Il s'est marié en 1665, avec Isabelle COSTEL, née en 1640. Sans postérité connue.

 

 


 


 

Lieux de résidence : Chéroy (Yonne (Bourgogne)), Clamecy (Nièvre (Bourgogne)), Courtenay (Loiret (Centre)), Joigny (Yonne (Bourgogne)), Malay-le-Vicomte (Yonne (Bourgogne)), Montereau (Seine-et-Marne (Ile-de-France)), Rosoy (Yonne (Bourgogne)), Sens (Yonne (Bourgogne)), Soucy (Yonne (Bourgogne)), St-Clément (Yonne (Bourgogne)), St-Valérien (Yonne (Bourgogne)), Thorigny-sur-Oreuse (Yonne (Bourgogne)), Troyes (Aube (Champagne)), Villeneuve-le-Roi (Yonne (Bourgogne)).

 

Familles alliées : AUBERT, BERTHIER, BOURCIER, CHARDON, CORDELIER, COSTEL, DELACOUR, DUPUIS, GIBERT, HARDY, HUNOT, HUOT, LEGRAND, LIGNON, LONGBOIS, MERCIER, MOREAU, ROUSSET, SOLAS, TONNELIER, VERON.

 


 

 

~ INDEX  DES  PATRONYMES ~

 

 

 


LIGNON Agathe, 6

LIGNON Alexandre, 6

LIGNON Catherine, 4

LIGNON Christophe, 4, 6

LIGNON Clément, 5

LIGNON Denis, 6

LIGNON dite Soeur Thérèse de la Miséricorde Laurence, 4, 5

LIGNON Edme, 3, 4

LIGNON Edme Charles, 3

LIGNON Etienne, 4, 5

LIGNON Etiennette, 5

LIGNON François, 4

LIGNON Honorable homme Etienne, 3

LIGNON Honorable homme Louis Edme, 3

LIGNON Isabelle, 3

LIGNON Jacques, 2, 5

LIGNON Jeanne, 2

LIGNON Louis, 5

LIGNON Louis Jacques, 4

LIGNON Maître Barthélemy, 6

LIGNON Maître Etienne, 2

LIGNON Maître Joseph, 3

LIGNON Maître Simon, 3

LIGNON Marguerite Louise, 3

LIGNON Marie Anne, 2

LIGNON Mathurine, 3

LIGNON Matthieu, 4, 5

LIGNON Messire Pierre, 2

LIGNON Pierre, 5

LIGNON Pierrette, 4

LIGNON Thomas, 5

LONGBOIS Charles Constant, 5

LONGBOIS Edme, 4

LONGBOIS Nicolas, 5

LONGBOIS Philippe, 4


 

 



[1]Sources du décès : [Jacques Solas, notaire à Sens, 3 E 47 / 16, AD89, Inventaire après décès] et sources de l'inhumation : [BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de sépulture].

[2]Fait en présence de Louis BOURGOIN [BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 818, AD89, Acte de mariage].

[3][Edme Doz, notaire à Malay-le-Vicomte, 3 E 71 / 12, AD89, Contrat de mariage].

[4]VIP

[5][BMS Sens (Ste-Croix), 5 Mi 815, AD89, Acte de mariage].

[6][Edme Doz, notaire à Malay-le-Vicomte, 3 E 71 / 12, AD89, Contrat de mariage].

[7][BMS Vve-le-Roi (Notre-Dame), 5 Mi 1055, AD89, Acte de mariage].

[8][Edme Leclerc, notaire à Vve-le-Roi, 3 E 47 / 37, AD89, Contrat de mariage].

[9]En présence de Jacques THIERRIAT [BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême].

[10][BMS Sens (St-Pierre-le-Donjon), 5 Mi 822, AD89, Acte de sépulture].

[11][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême]

[12]Notes sur l'inhumation : inhumé dans l`église, proche l`autel ; sources du décès : [Louis Millet, notaire royal à Sens, 3 E 22 / 368, AD89, Inventaire après décès] et sources de l'inhumation : [BMS Soucy, 5 Mi 900, AD89, Acte de sépulture].

[13]Claude Gillet, notaire à Sens, 3 E 23 / 16, AD89, Titre sacerdotal.

[14]Il avait pris l`heureuse initiative de rédiger chaque année, à la fin du registre paroissial, une chronique des événements locaux, où l`on trouve pêle-mêle des informations sur les aléas climatiques, le rendement des récoltes, le pr ix des denrées, mais également des considérations politiques, et même quelques jugements sans concession sur certains de ses paroissiens, accusés d`être selon le cas "méchant homme", "fripon" ou bien encore "scélérat".

[15][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême]

[16][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de sépulture].

[17][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême]

[18]Notes sur le décès : morte en couches ; sources du baptême : [BMS Clamecy, 5 Mi 357 / 2, AD58, Acte de sépulture].

[19][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême]

[20]Notes : inhumé dans le choeur de l`église ; sources : [BMS St-Valérien, 5 Mi 833, AD89, Acte de sépulture].

[21]Son testament fut rédigé le samedi 23 mars 1675, à St-Valérien [Simon Boullé, notaire à St-Valérien, 3 E 12 / 6, AD89, Testament].

[22]Jacques Thorailler, notaire à Sens, 3 E 22 / 298, AD89, Contrat.

[23][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême]

[24][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de sépulture].

[25][BMS Sens (Ste-Croix), 5 Mi 815, AD89, Acte de mariage].

[26][Jacques Thorailler, notaire à Sens, 3 E 22 / 312, AD89, Contrat de mariage].

[27][BMS Sens (St-Benoît), 5 Mi 815, AD89, Acte de baptême]

[28][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 818, AD89, Acte de sépulture].

[29][BMS Sens (St-Benoît), 5 Mi 815, AD89, Acte de baptême]

[30][BMS Sens (Ste-Croix), 5 Mi 815, AD89, Acte de sépulture].

[31][BMS Sens (St-Benoît), 5 Mi 815, AD89, Acte de baptême]

[32][BMS Sens (St-Didier), 5 Mi 816, AD89, Acte de sépulture].

[33][BMS Thorigny-sur-Oreuse, 5 Mi 925, AD89, Acte de mariage].

[34]Minutes du greffe du bailliage de Sens, 14 B 36, AD89, Déclaration de grossesse.

[35][BMS Sens (Ste-Croix), 5 Mi 815, AD89, Acte de mariage].

[36]VIP

[37][BMS Soucy, 5 Mi 900, AD89, Acte de sépulture].

[38][BMS Vve-le-Roi (Notre-Dame), 5 Mi 1055, AD89, Acte de mariage].

[39][Jehan Lecêtre, notaire à Vve-le-Roi, 3 E 47 / 83, AD89, Contrat de mariage].

[40][BMS Sens (St-Benoît), 5 Mi 815, AD89, Acte de baptême]

[41][BMS Chéroy, 5 Mi 287, AD89, Acte de sépulture].

[42][BMS Sens (St-Benoît), 5 Mi 815, AD89, Acte de baptême]

[43][BMS Vve-le-Roi (Notre-Dame), 5 Mi 1056, AD89, Acte de sépulture].

[44][BMS Vve-le-Roi (Notre-Dame), 5 Mi 1055, AD89, Acte de mariage].

[45][Jehan Lecêtre, notaire à Vve-le-Roi, 3 E 47 / 83, AD89, Contrat de mariage].

[46][BMS Chéroy, 5 Mi 287, AD89, Acte de mariage].

[47][BMS Sens (St-Benoît), 5 Mi 815, AD89, Acte de baptême]

[48][BMS Joigny (St-Thibault), 5 Mi 479, AD89, Acte de sépulture].

[49]Son testament fut rédigé le mercredi 14 mai 1777 à Sens.

[50]retrouvé noyé dans l`Yonne à hauteur de Villemanoche.

[51]En présence de Jacques THIERRIAT [BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême].

[52][BMS Vve-le-Roi (Notre-Dame), 5 Mi 1056, AD89, Acte de sépulture].

[53][BMS Sens (Ste-Croix), 5 Mi 815, AD89, Acte de mariage].

[54][Claude Pluot, notaire à Sens, 3 E 22 / 1031, AD89, Contrat de mariage].

[55][BMS Vve-le-Roi (Notre-Dame), 5 Mi 1056, AD89, Acte de sépulture].

[56][BMS Vve-le-Roi (Notre-Dame), 5 Mi 1055, AD89, Acte de mariage].

[57][Simon Leclerc, notaire à Vve-le-Roi, 3 E 47 / 52, AD89, Contrat de mariage].

[58][BMS Vve-le-Roi (Notre-Dame), 5 Mi 1056, AD89, Acte de sépulture].

[59]Jacques Gillet, notaire à Vve-le-Roi, 3 E 47 / 128, AD89, Vente d`office.

[60][BMS Sens (Ste-Croix), 5 Mi 815, AD89, Acte de mariage].

[61]VIP

[62]En présence de Jacques THIERRIAT [BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême].

[63][BMS Sens (St-Maximin), 5 Mi 821, AD89, Acte de sépulture].

[64][BMS Sens (Ste-Croix), 5 Mi 815, AD89, Acte de mariage].

[65]Son témoin à la naissance fut Pierre LIGNON. [BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême]

[66][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 818, AD89, Acte de sépulture].

[67]Claude Pluot, notaire à Sens, 3 E 22 / 1044, AD89, Bail d`apprentissage.

[68][BMS Sens (Ste-Croix), 5 Mi 815, AD89, Acte de mariage].

[69][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême]

[70][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 818, AD89, Acte de sépulture].

[71][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 818, AD89, Acte de mariage].

[72][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême]

[73][BMS Sens (St-Benoît), 5 Mi 815, AD89, Acte de baptême]

[74]Son témoin à la naissance fut Louis BERTHIER. [BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême]

[75]Son testament fut rédigé le mercredi 14 mai 1777 à Sens.

[76]retrouvé noyé dans l`Yonne à hauteur de Villemanoche.

[77][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 817, AD89, Acte de baptême]

[78]Notes sur l'inhumation : inhumé dans l`église de St-Clément ; sources du décès : [Justice de St-Clément, 14 B 257, AD89, Inventaire après décès].

[79][BMS Courtenay (St-Pierre), 5 Mi 47 / 2, AD45, Acte de mariage].

[80]Les circonstances de sa mort sont mystérieures puisqu`il fut retrouvé dans un fossé sur le chemin de St-Clément à Soucy, tué d`un coup de fusil en plein coeur. Crime de bandits ou vengeance d`un villageois maltraité par la justice pré vôtale, cet assassinat resta impuni.

[81][BMS St-Clément, 5 Mi 846, AD89, Acte de baptême]

[82][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 818, AD89, Acte de sépulture].

[83][BMS Sens (St-Hilaire), 5 Mi 818, AD89, Acte de mariage].


 

© Copyright 1999,2008 lavoute.org - Librairie de la Voûte. Tous droits réservés.